Mateus

Quentin

Mateus

Coordinateur des enquêtes di Low tech Lab

Après avoir obtenu un double diplôme en ingénierie mécanique et design industriel, il a rapidement intégré l'équipe du Low-tech Lab. Initialement en tant que volontaire de service civique au Bangladesh, berceau de l'association, avec pour mission de diversifier, prototyper et promouvoir des applications techniques et appropriées de la plus fameuse des fibres naturelles locales : le jute. Son travail sur place a d'abord consisté à sensibiliser différents publics  étudiants à travers un projet concret, puis il a participé à monter et mener à bien un projet de R&D collaboratif international portant sur  des moyens artisanaux de fabriquer des composants à base de fibres naturelles pour des véhicules adaptés à leur contexte, au Bangladesh ou à  Madagascar. À la suite de ces expériences il a eu la chance d'écrire et de porter pendant ces presque trois dernières années un  nouveau projet d'exploration ambitieux de l'association : les Enquêtes  du Low-tech Lab. Son principal objectif était de comprendre, documenter  et diffuser des modèles d'organisation sociale capables de réellement généraliser la manière low-tech de penser, de faire et de vivre.  Aujourd'hui les apprentissages du terrain lui permettent de co-piloter avec une collègue la première expérimentation low-tech d'ampleur à l'échelle d'un territoire, qui consiste à accompagner 20 organisations de l'agglomération de Concarneau (privées, publiques ou d'intérêt général) à expérimenter des façons de faire plus low-tech. Il participe également à la coordination du Low-tech Lab, et est impliqué dans d'autres associations du territoire breton ; il donne, depuis cette année, plusieurs cours en master, principalement sur ses sujets d'expérience.

-

Intervention : Faut-il en finir avec le progrès technique ?