Programme 2018


Les journées de l’économie autrement

2 plénières – 16 tables rondes – 3 conférences-débats – 16 ateliers


Démocratiser l’entreprise • Réussir la transition énergétique • L’avenir du travail • Quand la société s’engage ! • Croissance ou bien-vivre ? • Civiliser la mondialisation • Donner les mêmes chances à tous
Et plus …

Télécharger le programme au format PDF

Vendredi 23 novembre 2018



9h30 – 11h30

  • Lieu : Salle des Etats du Palais des ducs de Bourgogne

Animée par : Alain Passerel, journaliste

La plénière d’ouverture des Journées de l’économie autrement propose une première découverte des multiples initiatives qui concourent aujourd’hui à développer l’économie sociale et solidaire (ESS).  Elle donne la parole à ceux qui, au niveau régional et national, définissent et mettent en œuvre les politiques assurant son développement.  Elle ouvre le débat sur la contribution de l’ESS à la transformation de notre modèle économique et aux conditions à réunir pour assurer son changement d’échelle.

Nathalie Koenders,  première adjointe au maire de Dijon accueillera les intervenants au nom de François Rebsamen, maire de Dijon.

De 10h30 à 11h25 : Cérémonie de remise des prix du Concours régional de l’ESS

Antoine Bréhard

Lien

Marie-Guite Dufay

Lien

Thibaut Guilluy

Lien

Denis Hameau

Lien

Marie-Martine Lips

Lien

Hugues Sibille

Lien

11h30– 13h00

  • Lieu : Salle des Etats du Palais des ducs de Bourgogne

Animée par : Alain Passerel, journaliste

La Fondation La France s’engage, créée à l’initiative de François Hollande, soutient des initiatives qui concourent à rendre notre société plus douce à ses membres, dans le domaine du logement, de l’emploi, de l’accès à l’éducation, aux soins, etc… Si la mobilisation des citoyens joue un rôle essentiel, elle ne peut se substituer à l’action publique qui, en retour, est stimulée par les organisations de l’ESS…. Comment articuler les deux au mieux ?

Table ronde introduite par François Rebsamen, maire de Dijon.

François Hollande

François Hollande

Patrick Doutreligne

Lien

Delphine Lalu

Lien

14h30-16h00

  • Lieu : Salle de Flore, Palais des ducs

Animée par : Vincent Grimault, journaliste à Alternatives Economiques

Le développement d’une économie soutenable et donnant la priorité au bien-être de tous passe par le soutien à la création d’emplois à forte utilité sociale et environnementale sur les territoires. Comment y parvenir ? Quelles politiques mettre en œuvre sur le terrain ? Matthieu Grosset, qui dirige le groupe coopératif Demain, qui regroupe diverses entreprises dont la SCOP Juratri, témoignera de son expérience d’entrepreneur social impliqué dans une « start-up de territoire ».

Jean-Marc Altwegg

Lien

Matthieu Grosset

Lien

Odile Kirchner

Lien

Franck Taqui

Lien

14h30-16h00

  • Lieu : Salle Devosge

Animée par : David Belliard, journaliste à Alternatives Economiques et conseiller de Paris

L’égalité de tous dans l’accès aux soins est une exigence démocratique majeure. Comment réduire les inégalités sociales et territoriales dans ce domaine ? Eliminer les déserts médicaux ? Eviter les renoncements aux soins ?

Daniel Benamouzig

Lien

Denis Philippe

Denis Philippe

Axelle Duflot

Lien

Laurent Eveillard

Lien

14h30-16h00

  • Lieu : Salle des États, Palais des ducs

Animée par : Philippe Frémeaux, éditorialiste à Alternatives Economiques, et Andreu Missé directeur du magazine espagnol Alternativas Económicas.

L’Europe va mal. La crise a exacerbé les rivalités nationales tout en favorisant les forces politiques qui dénoncent une Europe faisant la part trop belle au libéralisme économique. Et pourtant, le repli sur l’espace national n’est pas non plus la solution à tous nos problèmes. Que faire alors pour réconcilier les peuples avec le projet européen ? Face à une crise aux dimensions économique, sociale, environnementale et démocratique, quelles actions engager, quelles alternatives construire ? Pour tenter d’y répondre, nous avons réuni un panel de spécialistes et d’acteurs politiques qui agissent pour changer l’Europe.

Josep Borell

Lien

Aurore Lalucq

Lien

Arnaud Lechevalier

Lien

Marie-Christine Vergiat

Lien

14h30-16h00

  • Lieu : Salon Minerve, Palais des ducs

Animée par : Cyril Kretzschmar, de la SCOP Oxalis

La loi du 31 juillet 2014, dite Loi Hamon, a reconnu comme faisant partie de l’économie sociale et solidaire (ESS) toutes les associations, coopératives, mutuelles et fondations ainsi que les entreprises sociales qui satisfont à un ensemble d’exigences. Une définition qui distingue clairement les organisations de l’ESS des sociétés de capitaux à but lucratif. Suite notamment au rapport Notat-Sénart, différentes dispositions introduites dans le projet de loi Pacte, en cours d’examen au Parlement, viennent brouiller la donne. Va-t-on vers une dilution de l’ESS ? Peut-on espérer une extension de la responsabilité sociale et environnementale pour toutes les entreprises, au-delà de leur statut ? Qu’impliquerait une véritable démocratisation de l’économie ?

Stéphane Vernac

Lien

Jonathan JeremiaSz

Jonathan JeremiaSz

Laetitia Lethielleux

Lien

Jérôme Saddier

Lien

14h30 – 16h00

ATELIERS

Atelier : la société du bien vieillir : et concrètement ?

Animé par : Philippe Chibani-Jacquot, journaliste

avec : Emmanuelle Paradis, sociologue à la Mutuelle Chorum,  Gwenola Dumont, déléguée générale du réseau UNA en Franche-Comté, présidente de la Commission paritaire régionale emploi formation professionnelle Bourgogne Franche-Comté, Gilles Montagne, responsable du développement de l’action sociale au sein de la direction des Hauts de France d’AGRR La Mondiale.

  Lieu : Caf&co

Alors que le nombre de personnes âgées s’accroit rapidement sous l’effet conjugué de l’arrivée à l’âge de le retraite des générations nombreuses du baby-boom et de l’allongement de l’espérance de vie,  de nombreuses initiatives émergent pour assurer une plus belle vie aux personnes âgées. Mais pour étendre ces expériences, il faut aussi soient réunies les conditions en termes de financement et que les personnels nécessaires à l’accompagnement des personnes, à leur domicile comme en institution, voient leur qualification reconnue et accèdent à une digne rémunération et à de meilleures conditions de travail.

Atelier : découvrir les Scop et les coopératives de travail

avec : Camille Dorival, Présidente de la Scop Alternatives Economiques et Pierre Liret, de la CGSCOP, auteur de « La solution coopérative » aux éditions Les Petits matins.

  Lieu : Salons Porte aux lions, Palais des ducs

Scop, Scic et autres coopératives sont nées de la volonté de groupes de personnes d’échapper au salariat capitaliste en créant leur propre entreprise. Gouvernées démocratiquement, réinvestissant l’essentiel de leurs excédents dans leur activité, ces structures donnent la priorité à l’emploi. Lancée en 2017, la plateforme européenne de ressources pédagogiques #COOPLAB vise à permettre de tester et s’initier par eux-mêmes à l’entrepreneuriat coopératif et à la coopération de travail. Destiné prioritairement aux enseignants de Sciences économiques et sociales et d’Economie-Gestion et à leurs élèves, cet atelier propose une découverte des outils pédagogiques proposés par #COOPLAB : quiz, vidéos, kit pédagogique, utilisables en classe. Le projet COOPLAB est soutenu par le programme européen Erasmus +.

14h30-18h00

  • Lieu : Burgundy School of Business

En partenariat avec : le Forum Entreprendre dans la culture en Bourgogne Franche Comté organisé par la Coursive Boutaric et avec le soutien du Labo de l’ESS.

Tiers lieux, communs culturels, entreprises culturelles, les acteurs de tous arts coopèrent de plus en plus pour tisser les liens entre la ville et leurs habitants, construisent et remodèlent les nouvelles organisations urbaines. Celles-ci sont aujourd’hui en première ligne dans cette dynamique d’innovation culturelle étroitement associée à de l’innovation sociale.

16h30-18h00

  • Lieu : Salle des Etats, Palais des ducs

Animée par : Jean-Paul Raillard, président d’Envie-Loire-Atlantique, ancien directeur général de Syndex

Alors que la demande de participation aux décisions s’affirme dans tous les domaines de la vie sociale, la démocratie s’arrête encore très largement à la porte des entreprises. Comment associer autrement les différentes parties prenantes ? Les salariés doivent-ils disposer de contre-pouvoirs ou être associés à la gouvernance au sein des conseils d’administration ? Alors que la loi Travail comme la loi Pacte demeurent extrêmement timides sur le sujet, l’exemple des Scop montre que la coopération peut être un mode de gestion efficace des entreprises.

Guy Babolat

Lien

Olivier Favereau

Lien

Isabelle Ferreras

Lien

Philippe Portier

Lien

16h30-18h00

  • Lieu : Salle de Flore, Palais des ducs

Animée par : Isabelle Laudier, directrice de l’Institut CDC pour la recherche

A l’heure où les métropoles semblent dominer le monde, la promesse d’égalité des territoires n’a guère de sens. Et si l’enjeu était d’abord de donner à chaque territoire les moyens d’inventer son propre avenir, de mobiliser ses atouts et développer des coopérations mutuellement profitables avec son environnement ?

Fabien Bazin

Lien

Olivier Bouba-Olga

Lien

Sandra Moatti

Lien

Timothée Romain

Lien

Laetitia Verhaeghe

Lien

16h30-18h00

  • Lieu : Salle Devosge

Animée par : Justin Delépine, journaliste à Alternatives Economiques

La politique de la ville, née dès les années 1970, est souvent décriée, en raison des difficultés persistantes que connaissent certains quartiers, plus durement frappés par le chômage et l’échec scolaire, des quartiers où se concentrent souvent des populations immigrées ou issus de l’immigration. Les propositions formulées par Jean-Louis Borloo au printemps afin de la relancer sont restées lettre morte. Elle demeure pourtant plus que jamais nécessaire, même si elle n’est qu’une facette de l’action plus globale à mener pour s’attaquer aux inégalités qui minent la société française.

Estelle Barthélémy

Lien

Thierry Falconnet

Lien

Thomas Kirszbaum

Lien

16h30 – 18h00

ATELIERS

Atelier : Le développement rural : sur les chemins de la coopération…

En partenariat avec : le Réseau Rural Français, dans le cadre de la Mobilisation Collective pour le Développement Rural, journaliste

avec : Anne et Patrick Beauvillard

  Lieu : Caf&Co

La coopération est un levier de résilience et de développement des communautés humaines. Mais qu’est-ce que coopérer ? Comment coopérer ? Partout, des hommes et des femmes inventent en coopérant, de nouvelles manières de faire société. Ils œuvrent au cœur des territoires, des entreprises, du monde associatif, de l’enseignement…

Session d’intelligence collective : replacer l’économie au service du vivant

avec : Jérome Cohen, de l’institut Engage.

  Lieu : Burgundy School  of Business,  amphithéâtre Louis

ÎÎFace aux grands enjeux environnementaux et sociaux, il est fondamental de repenser l’économie, la façon dont nous produisons et dont nous consommons. Economie circulaire, économie bleue, économie symbiotique, autant de nouveaux modèles pour replacer le long terme au coeur de notre économie.  Participez au Défi Replacer l’économie au service du vivant, lancé par ENGAGE en partenariat avec Alternatives Economiques. Regénération, up-cycling, biomimétisme : une session d’intelligence collective pour imaginer de nouvelles approches et de nouvelles solutions.

Atelier Co-écologique : Une transition écologique low tech associant les citoyens !

Organisé en partenariat avec La Fabrique écologique

Avec Emeline Baume, conseillère déléguée à l’économie circulaire et à la prévention des déchets de la Métropole de Lyon, Marc Darras, président du groupement professionnel des centraliens « Ingénieur et développement durable », et Géraud Guibert, président du think tank transpartisan La Fabrique écologique. Une conférence animée par Guillaume Duval, éditorialiste à Alternatives Economiques.

  Lieu :  Salon Minerve, Palais des ducs

Un Atelier Co-Ecologique est un événement collaboratif au format innovant faisant interagir l’ensemble des participants sur une publication de La Fabrique Ecologique. Cet Atelier sera consacré à la note “Vers des technologies sobres et résilientes – Pourquoi et comment développer l’innovation “low-tech” ?, rédigée par le groupe de travail présidé par Philippe Bihouix.


Projection-débat : Découvrir le Familistère de Guise

avec : Frédéric Panni, conservateur du Familistère de Guise, Gilles Boustani, auteur-réalisateur de films documentaires, et Denis Clerc, économiste et fondateur d’Alternatives Economiques.

  Lieu : Salon Porte aux lions, Palais des ducs

De 1859 à 1884, Jean-Baptiste André Godin bâtit à Guise (Aisne), à proximité de son usine de poêles en fonte, une cité de 2000 habitants: le Familistère. Ce « Palais social » est l’une des plus ambitieuses expérimentations sociales du monde industrialisé, une utopie réalisée unique qui fonctionna jusqu’en 1968 sous le régime d’une association coopérative du capital et du travail. Après une décennie de restauration et de valorisation, le Familistère de Guise est toujours habité. Désormais, il raconte et interroge l’aventure d’un idéal d’émancipation collective, une tentative de bâtir une société nouvelle.

20h30

  • Lieu : Cinéma Devosge
Projection avant-première du film « La bataille du libre » suivie d’un débat

Présentation et projection en avant-première du film documentaire : « La bataille du libre » réalisé par Philippe Borrel, en présence du réalisateur qui animera le débat.

20h30 – 23h30

  • Lieu : Salle Devosge, 5bis rue Devosge
Fête de l’économie autrement

Dîner organisé par l’équipe de la Péniche Cancale, animation musicale, etc…  Une occasion de rencontrer de nombreux intervenants dans un cadre informel. Participation aux frais : 30 euros (nombre de places limité).

Inscription préalable obligatoire.

Samedi 24 novembre 2018



9h45 – 11h15

  • Lieu : Salle des Etats, Palais des ducs

Animée par : Aude Martin, journaliste à Alternatives Economiques

Dans un contexte de difficultés budgétaires, la nécessité de réformer l’Etat est régulièrement affirmée comme une source d’économies potentielles en concentrant son action sur ses missions essentielles et en réformant le statut de ses personnels pour rendre les administrations plus mobiles. Que faut-il en penser ? Comment articuler le rôle de l’Etat et du secteur associatif ? Quels enseignements tirer des pays souvent cités en exemple ?

Gérard Aschieri

Gérard Aschieri

Wojtek Kalinowski

Wojtek Kalinowski

Hugues Vidor

Hugues Vidor

9h45-11h15

  • Lieu : Salon Minerve, Palais des ducs

Animée par : Patrick GèzeConseil national des CRESS

Comment réussir la transition écologique ? Les défis sont multiples : modifier nos modes de production pour développer les énergies renouvelables, réduire fortement nos consommations en modifiant nos modes de production et de consommation, en isolant nos logements et en développant les mobilités douces, et bien entendu, en réduisant la précarité énergétique dont souffre une large partie de la population. Comment faire ? Comment rendre désirables ces nécessaires évolutions ?

Fanélie Carrey-Conte

Lien

Madeleine Charru

Lien

Guillaume Duval

Lien

Géraud Guibert

Géraud Guibert

9h45 -11h15

  • Lieu : à venir

Animée par : Catherine André, journaliste à Alternatives Economiques

Le débat public s’intéresse à juste titre à l’emploi, mais cela ne doit pas nous faire oublier le travail. Dans un contexte où il nous faut travailler plus longtemps pour équilibrer le système de retraite, la qualité de vie au travail constitue un enjeu central en termes de santé publique et de bien-être comme en témoige l’augmentation du nombre d’arrêts-maladie ou les trop nombreuses maladies professionnelles liées aux troubles musculo-squelettiques ou à l’exposition au risque chimique. Au-delà, le climat général d’hyperconcurrence, les nouvelles méthodes de management concourent à dégrader les conditions de travail sur le plan physique comme psychologique.

Thomas Coutrot

Thomas Coutrot

François Desriaux

François Desriaux

Dominique Lhuillier

Dominique Lhuillier

Laurence Decréau

Laurence Decréau

9h45 -11h15

  • Lieu : Salle du conseil, conseil régional

Animée par : Christophe Fourel, président de l’association des lecteurs d’Alternatives Economiques

Pour ses partisans, le revenu universel n’est pas seulement un outil de lutte contre la pauvreté dans un contexte de chômage de masse, il est aussi porteur d’un potentiel d’émancipation pour les individus et de redéfinition collective des priorités données à la vie économique.  Pour autant, ces objectifs supposent, pour être atteints, que de nombreuses conditions soient réunies afin d’éviter que le revenu universel ne se mue en allocation versée pour solde de tout compte, libérant la société de toute autre obligation envers ses membres.

Timothée Duverger

Timothée Duverger

Marie-Aleth Grard

Marie-Aleth Grard

Nicolas Matyjasik

Nicolas Matyjasik

Sophie Swaton

Sophie Swaton

9h45 – 11h15

ATELIERS

Banques alimentaires/Epiceries solidaires : Au-delà de l’accès à l’alimentation

Animé par : Vincent Grimaultjournaliste à Alternatives Economiques

avec : Francis Cottet, Conseiller régional délégué à l’innovation sociale,  Jean Marc Reverbel, maison de quartier St Nicolas à Romans (Drôme), Thierry Fousset, de la Banque alimentaire Franche-Comté,  et enfin, Céline Lauvergner , chargée de développement à l’ association ACTIVE.

  Lieu : Salle 113, conseil régional

Les Banques alimentaires et les épiceries solidaires apportent une réponse aux besoins alimentaires des populations en situation précaire.  Mais, au-delà de la réponse à l’urgence apportée, ces structures agissent plus globalement pour réinsérer socialement les personnes en difficulté.  Elles peuvent aussi permettre de développer des circuits courts alimentaires, offrant à tous des produits de qualité issus de producteurs locaux.

Une économie collaborative sociale et solidaire : et concrètement ?

Animé par : François Colas, militant mutualiste

avec : Catfish Tomei, de Mythmakers une startup dijonnaise, créatrice de solutions collaboratives et participatives destinées au grand public et Frédéric Ménard, animateur de la Coursive Boutaric, pôle d’entreprises créatives dans le champ culturel.

  Lieu : Salon Porte aux lions, Palais des ducs

Comment mettre le potentiel de l’économie collaborative au service du bien-être de tous ? Une interrogation partagée par de nombreux acteurs de l’économie sociale et solidaire de la métropole de Dijon.

Lutter contre la déprise agricole et l’industrialisation de l’agriculture avec une Société coopérative d’intérêt collectif (SCIC)

avec : Patrick Morael de la Société coopérative d’intérêt collectif CAP 44, Adelphe de Taxis du Poët, référent SCIC à la Confédération générale des SCOP et Antoine de Ravignan, rédacteur en chef adjoint à Alternatives Economiques, spécialiste des questions agricoles.

 Lieu : Salle 112, conseil régional

Cet atelier permettra de mettre en valeur l’expérience de CAP 44, une société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) nantaise qui vise à faciliter l’installation de jeunes agriculteurs en leur offrant un statut et le soutien d’un réseau dans un cadre collectif, en les professionnalisant, en facilitant leur accès au financement et au foncier. Une démarche qui accompagne aussi la demande de collectivités territoriales qui souhaitent soutenir une agriculture plurielle de leur territoire.

11h30 – 13h

  • Lieu : Salle de Flore, Palais des ducs

Animée par : Laurent Jeanneau, directeur de la rédaction d’Alternatives Economiques et Jérôme Cohen, de l’institut Engage

Montée de l’abstention, remise en cause des institutions, interrogations sur la légitimité des corps intermédiaires, notre démocratie est en crise. Dans le même temps, de multiples initiatives et propositions émergent qui redonnent du sens à la promesse démocratique.

Loïc Blondiaux

Loïc Blondiaux

Tatiana de Feraudy

Tatiana de Feraudy

Laure Pascarel

Laure Pascarel

Tristan Rechid

Tristan Rechid

Didier Vicherat

Didier Vicherat

11h30 – 13h

  • Lieu : Salle des Etats, Palais des ducs

Animée par : Philippe Frémeaux, éditorialiste à Alternatives Economiques

Réduire les inégalités, éliminer la pauvreté ne se résume pas à la redistribution. L’accès à l’autonomie suppose aussi d’accéder à l’emploi et donc à la formation. Quelles conditions réunir pour que la promesse de créer une société où chacun puisse être l’entrepreneur de sa vie peut-elle se réaliser ? Comment s’assurer que les discours sur l’égalité des chances ne soit pas le paravent d’une société où les inégalités se creusent et se reproduisent ?

Denis Clerc

Denis Clerc

Marie Duru-Bellat

Marie Duru-Bellat

Olivier Noblecourt

Olivier Noblecourt

Jérôme Voiturier

Jérôme Voiturier

11h30 – 13h

  • Lieu : Salle du conseil, conseil régional

Animée par : Guillaume Duval, président de l’Ethique sur l’étiquette

La montée des tensions protectionnistes n’a jusqu’à présent pas fondamentalement remis en cause la mondialisation. Les firmes multinationales continuent de répartir leurs activités à l’échelle du monde et cherchent à minimiser leurs coûts en sous-traitant tout ou partie de leurs activités dans les pays à bas salaire. L’insuffisante régulation du commerce pose d’autant plus de problème que les accords actuels s’étendent aux produits agricoles et alimentaires et aux services. Ce faisant, Ils tendent à uniformiser les normes sociales et environnementales avec la crainte d’une égalisation par le bas, au détriment des salariés comme des consommateurs voire de la santé publique.

Tiphaine Beau de Loménie

Tiphaine Beau de Loménie

Mathilde Dupré

Mathilde Dupré

Benoit Faucheux

Benoit Faucheux

Dominique Potier

Dominique Potier

11h30 – 13h

ATELIERS

Des tiers lieux en Bourgogne Franche-Comté : au service de tous

Coanimé par :  Philippe Chibani-Jacquot, journaliste et Bruno-Louis Séguin, chef de projet Transition Numérique au Conseil régional Bourgogne Franche-Comté

avec : Simon Laurent, des Riverains, à Auxerre, Léo Bonnin, consultant en marketing de territoire et chef de projet tiers-lieux, fourmilière des savoir-faire à Dôle.

  Lieu : Salle 112, conseil régional

La notion de tiers lieu renvoie à des espaces de socialisation au-delà du domicile et du lieu de travail où les individus peuvent se rencontrer, se réunir et échanger de façon informelle, tout en partageant des moyens matériels ou immatériels leur permettant de développer leur activité, en propre ou en coopération avec d’autres. Un tiers lieu peut donc recouvrir des réalités très différentes : espaces de coworking , fablab, etc.  Cet atelier permettra de découvrir la diversité des initiatives qui se développent en Bourgogne Franche-Comté, avec le soutien du Conseil régional.

Et si la restauration collective passait au bio/local ? Mode d’emploi.

Animé par : Justin Delépine, journaliste à Alternatives Economiques

avec : Dominique Picard, responsable agriculture-alimentation au Labo de l’ESS,  Didier Thévenet, directeur du restaurant municipal de Lons le Saunier, Patrice Château, adjoint au maire de Dijon, délégué à l’environnement, parlera de la politique de la métropole dans ce domaine.

 Lieu : Salon Minerve, Palais des ducs

La demande pour le bio se développe et de nombreuses municipalités ou restaurants d’entreprises souhaitent lui donner une place plus grande dans leurs menus. Une opportunité pour développer des filières d’approvisionnement locales tout en préservant l’environnement.

Tous mobiles !

Animé par : Jacques Parent, consultant en économie sociale et solidaire

avec : Thierry Lamaire responsable du Pôle ESS d’ADP, co-fondateur de Papa Charlie, association d’insertion professionnelle par la mobilité via la location de véhicules avec ou sans permis,  Hugues Menant, vice-préisident de Mob’in Bourgogne Franche-Comté, qui réunit quinze acteurs et plate-formes de mobilité inclusive, et Florence Müller, responsable de la plateforme mobilité du bassin dijonnais.

 Lieu : Salon Porte aux lions, Palais des ducs

Permettre à tous d’exercer son droit à la mobilité est devenu une priorité des politiques sociales.  C’est en effet une condition pour accéder à l’emploi, et, plus généralement, pour avoir une vie sociale normale. Mettre en œuvre ce droit au bénéfice de tous suppose de mobiliser une large palette de moyens et d’initiatives.

Faire découvrir l’ESS aux élèves avec L’Esper

Animé par : Camille Dorival, Présidente de la Scop Alternatives Economiques

avec : Marie Filmont, mandataire au conseil d’administration de la MAIF et à ce titre correspondante ESPER, présentera quelques-uns de ces outils. Yann Babouhot, professeur de Sciences économiques et sociales au lycée Sainte-Bénigne de Dijon, , accompagné de quelques lycéens, rendra compte du Forum ESS organisé le 12 Novembre dans son établissement. Une vidéo tournée à cette occasion sera présentée au public.

 Lieu : Salle 113, conseil régional

L’enseignement de l’économie ne prend trop souvent en compte que deux formes d’organisations : les entreprises capitalistes d’une part et les administrations publiques d’autre part, négligeant les organisations de l’économie sociale et solidaire qui produisent des biens et services dans un cadre non-lucratif avec un objet social défini par leurs membres et dont la gouvernance est assurée sur un mode démocratique (principe une personne =une voix). L’Esper, qui rassemble les organisations de l’ESS proche de l’Education nationale, propose aux enseignants des outils pédagogiques pour faire découvrir l’ESS aux élèves par la pratique (création d’une coopérative, etc.).

14h30 – 16h

  • Lieu : Salle de Flore, Palais des ducs

Animée parLaurent Jeanneau, directeur de la rédaction d’Alternatives Economiques

La protection sociale a pour objectif d’assurer à chacun une vie digne. Durant les décennies d’après-guerre, le plein emploi permettait d’échapper à la précarité, la sécurité sociale avait d’abord pour but d’assurer un revenu à ceux que la maladie ou l’âge empêchait de travailler et de compléter les ressources des personnes ayant à charge des enfants. La situation a radicalement changé : les dépenses de soins ont fortement progressé comme les dépenses liées aux pensions, en raison de l’allongement de l’âge de la vie et de l’arrivé à l’âge de la retraite de générations nombreuses qui rassemblent des personnes ayant cotisé toute leur vie. Dans le même temps, l’emploi, en raison de la montée du chômage de masse, ne préserve plus de la pauvreté et de la précarité. De nouveaux défis apparaissent : dépendance, risques environnementaux, etc. qui appellent de nouvelles réponses collectives. Bref, comment renouer avec les idéaux de la Libération dans ce nouveau contexte bouleversé ?

Jean-Paul Benoit

Jean-Paul Benoit

Marianne Boisson-Cohen

Marianne Boisson-Cohen

Daniel Lenoir

Daniel Lenoir

Henry Nogues

Henry Nogues

14h30 – 16h

  • Lieu : Salle des Etats, Palais des ducs

Animée parAntoine de Ravignan, rédacteur en chef adjoint à Alternatives Economiques

Le modèle agricole hyper-industriel reposant sur l’apport massif d’engrais chimiques et l’utilisation incontrôlée de produits phyto-sanitaires est toujours plus critiqué. Pour des raisons environnementales, pour des raisons de santé publique, pour des raisons de sécurité alimentaire. Et pourtant, même si l’agriculture bio s’étend, tirée par la demande des consommateurs, les politiques publiques n’ont pas encore pris le virage nécessaire vers l’agro-écologie.  Pourquoi faut-il absolument s’engager dans cette voie ? Comment faire ? Avec quels bénéfices pour les agriculteurs et les consommateurs ?

Dominique Picard

Dominique Picard

Dominique Potier

Dominique Potier

Olivier de Schutter

Olivier de Schutter

Aurélie Trouvé

Aurélie Trouvé

14h30 – 16h

  • Lieu : Salle du conseil, conseil régional

Animée par : Wojtek Kalinowski, co-directeur de l’Institut Veblen

Avec la crise de 2008, le monde de la finance a connu sa plus grande crise depuis 1929. L’ensemble des économies occidentales se sont retrouvées plongées dans la récession et certaines d’entre elles n’ont toujours pas retrouvé le niveau atteint à cette date.  Dix ans sont passés. Les leçons de la crise ont-elles été tirées ? Est-il possible de développer une « autre finance », plus patiente, plus soucieuse de financer des activités soutenables et socialement utiles ? C’est à ces questions que répondront les invités de cette table-ronde.

Dominique Lesaffre

Dominique Lesaffre

Laurence Scialom

Laurence Scialom

Pierre Valentin

Pierre Valentin

14h30 – 16h

  • Lieu : Salon Minerve, Palais des ducs

Animée par : Catherine André, journaliste à Alternatives Economiques

Peut-on développer un « art de vivre ensemble »  (con-vivere) qui permette aux humains de prendre soin les uns des autres et de la Nature, sans dénier la légitimité du conflit mais en en faisant un facteur de dynamisme et de créativité ? C’est à cette fin que s’est constitué le mouvement convivialiste, qui réunit aujourd’hui  plusieurs centaines d’universitaires, chercheurs mais aussi acteurs sociaux à travers le monde.

Alain Caillé

Alain Caillé

Patrick Viveret

Patrick Viveret

14h30 – 16h

ATELIERS

Impact social : pourquoi et comment le mesurer ?

Animé par : Aude Martin, journaliste à Alternatives Economiques

avec : Hélène Duclos, de  TransFormations Associés,  qui travaille depuis quinze ans sur l’évaluation de l’utilité sociale en France et à l’étranger et Yannick Blanc, vice-président de la Fonda et Haut-commissaire à l’engagement civique et Florence Jany-Catrice, professeure à l’Université de Lille 1.

  Lieu : Salon Porte aux lions, Palais des ducs

Comment mesurer l’apport des initiatives développées par l’économie sociale et solidaire à la prise en charge des problèmes sociaux ? Quels sont les risques liés à toute procédure d’évaluation dans des domaines complexes ? Comment faire de l’évaluation un processus qui fait progresser les organisations ?

Territoire zéro chômeur, passer à la vitesse supérieure

Animé par : Camille Dorival, journaliste sociale et Présidente de la Scop Alternatives Economiques

avec : Marie-Laure Brunet,  chef de projet Territoire zéro chômeur au sein du territoire  “Entre Nièvre et Forêts”, Jacques Legrain, conseiller départemental de la Nièvre et président du comité local, et Laurent Grandguillaume, président national de l’association Territoire zéro chômeur de longue durée.

 Lieu : Salle 113, conseil régional

L’initiative Territoire zéro chômeur de longue durée, mise en œuvre fin 2016, devrait être étendue à de nouveaux territoires, suite à l’adoption du plan pauvreté annoncé en septembre par le gouvernement.  L’objectif : offrir un emploi d’utilité sociale à tous les chômeurs de longue durée qui en font la demande en développant des réponses à des besoins non satisfaits sur le territoire. Des « entreprises à but d’emploi » ont été constituées à cette fin. Comment ça marche ? Avec quels résultats ? Quel premier bilan en tirer ? Peut-on généraliser un tel système ?

Economie : Et si on n’avait pas tout essayé ?

Co-animé par : Vincent Grimault journaliste à Alternatives Economiques

avec : Gilles Raveaud, enseignant à l’Université de Paris 8.

 Lieu : Caf&co

L’économie apparaît bien souvent comme un univers de contrainte. La plupart des experts comme des journalistes spécialisés l’affirment à longueur de temps. Eh bien non, nous explique Gilles Raveaud, enseignant à l’université Paris 8, un proche de Bernard Maris, qui vient de publier « Economie : Et si on n’avait pas tout essayé ? » aux Editions du Seuil, un livre très stimulant. De quoi redonner espoir à tous ceux qui pensent qu’il n’y a plus d’alternatives dans le domaine économique !

Atelier participatif : S’engager dans les défis du 21ème siècle

Animé par : Jérôme Cohen, fondateur d’Engage.

 Lieu : Salle 112, conseil régional

Agir oui, mais comment ? Il existe tant de manières de s’engager. Quelle est la plus impactante ? Quel engagement me correspond vraiment ? Participez à l’atelier Défi pour décrypter ce qui vous forge en tant qu’individu, mettre des mots sur les enjeux qui vous touchent et dessiner votre projet. En un mot rapprocher vos convictions et vos responsabilités. Une heure d’introspection et de co-construction en groupe restreint pour esquisser votre engagement.

16h15 – 17h15

  • Lieu : Salle des Etats, Palais des ducs

Animée par : Catherine André et Philippe Frémeaux, respectivement rédactrice en chef adjointe et éditorialiste à Alternatives Economiques

Comment construire une société  du bien-vivre au bénéfice de tous ? Comment réussir à faire de la nécessaire transition écologique non pas une contrainte mais une opportunité pour redéfinir les finalités du système économique,  refonder une pratique de la démocratie qui permette d’accompagner cette transformation et redonne tout son sens au vivre ensemble ?

Loîc Blondiaux

Loîc Blondiaux

Florence Jany-Catrice

Florence Jany-Catrice

Audrey Pulvar

Audrey Pulvar