biographie


Les journées de l’économie autrement

Marine Tondelier


Marine Tondelier
Déléguée Générale d'ATMO France, Fédération des associations agréées de surveillance de la qualité de l'air

Marine Tondelier est Déléguée Générale d’ATMO France, Fédération des associations agréées de surveillance de la qualité de l’air (AASQA). Le réseau national des AASQA se compose aujourd’hui de18 associations (une par région administrative de métropole et d’outre-mer). Elles emploient au total plus de 550 salariés. Elles ont pour principales missions de : ü  Surveiller et prévoir la qualité de l’air par des mesures, des modélisations (cartographies et scénarisations) et des inventaires (cadastres d’émissions air et énergie). Leur champ d’intervention couvre un large panel de polluants règlementés (particules, oxydes d’azote et de soufre, ozone, ..) étendu aux gaz à effet de serre, à l’air intérieur, aux pesticides dans l’air, aux pollens, aux odeurs, etc ü  Informer et sensibiliser la population et les acteurs locaux au quotidien et en cas d’épisodes de pollution ü  Accompagner les décideurs par l’évaluation des actions de lutte contre la pollution de l’air et de réduction de l’exposition de la population à la pollution de l’air mais aussi les dispositifs préfectoraux d’alerte. ü  Améliorer les connaissances et participer aux expérimentations innovantes sur les territoires.

Fédérées par ATMO France, les AASQA travaillent en réseau pour partager leur expertise et mettre leurs moyens en commun. Ce sont des organismes de type associatif, agréées par l’État. Leur gouvernance est quadripartite (État, Collectivités, Entreprises, Associations et personnalités qualifiées santé/environnement) Leur financement est diversifié (État, Collectivités, Entreprises via des dons libératoires de Taxes Générales sur les Activités Polluantes), ce qui garantit leur neutralité et leur indépendance. Leur ancrage territorial les placent au plus près des acteurs locaux, dont les collectivités territoriales, et en font des lieux uniques pour des diagnostics partagés et des actions concertées sur la qualité de l’air à l’échelle d’une région. Les informations qu’elles produisent sont des données de référence, fiables et transparentes, les indicateurs qu’elles établissent le sont de façon homogène sur l’ensemble du territoire national. Leur approche est transversale sur les enjeux croisés air/climat/énergie et couvre la qualité de l’air extérieur et intérieur.

Ces vingt dernières années, les AASQA sont progressivement passées d’une logique de surveillance stricte à une logique d’aide à la décision auprès des décideurs en particulier les collectivités territoriales, à travers leur capacité à accompagner et évaluer les actions menées pour améliorer la qualité de l’air.