Et plus …


un ensemble d’événements
dans toute la région Bourgogne-Franche-Comté
au cours du mois de l’économie sociale et solidaire.


Les Journées de l’économie autrement, c’est aussi un ensemble d’événements
dans toute la région Bourgogne-Franche-Comté au cours du mois de l’économie sociale et solidaire.

Lundi 12 Novembre

    • 20h – 22h
    • SENS – Salle plénière du Complexe Roger Breton (face à la piscine et au Centre hospitalier) 78 ter Rue René Binet

    A l’initiative du Cercle Condorcet de Sens

    Quelles perspectives pour l’économie sociale et solidaire aujourd’hui ?

    La logique du système économique actuel nous conduit dans le mur : changement climatique, érosion dramatique de la biodiversité, inégalités qui menacent le pacte démocratique, chômage de masse persistant… Il est urgent de changer de modèle afin de rendre l’économie enfin soutenable tout en lui donnant pour finalité d’assurer le bien-être, le bien-vivre de tous. L’économie sociale et solidaire, dans cette perspective, a un rôle à jouer, par les services qu’elle rend et par la manière dont elle les rend. Mais elle doit aussi faire un travail sur elle-même pour être à la hauteur des valeurs qu’elle défend et du projet qu’elle porte. Conférencedébat avec Philippe Frémeaux, éditorialiste à Alternatives Economiques.

    Vendredi 16 Novembre

      • 11h15 – 12h45
      • Auxerre – Théâtre d’Auxerre

      Dans le cadre des Entretiens d’Auxerre, qui se tiennent les 15, 16 et 17 novembre
      autour du thème « Féminin/Masculin », les Journées de l’économie autrement
      organisent deux tables rondes, le vendredi 16 novembre

      Des femmes à la tête des entreprises ?

      Tous les métiers sont désormais ouverts aux femmes. Pour autant, si leur pénétration dans certains métiers hautement qualifiés est réelle, au point qu’elles tendent à y devenir majoritaires, la résistance est plus forte pour les postes de management et de direction des entreprises. C’est vrai des sociétés de capitaux, mais c’est vrai aussi dans l’économie sociale et solidaire, qui se veut démocratique, mais où les formes particulières prises par cette démocratie tendent à freiner l’accès des femmes aux plus hautes responsabilités. Avec Philippe Frémeaux, éditorialiste à Alternatives Economiques et ancien PDG de la Scop, éditrice, et Anne Pfersdorff, militante mutualiste, ancienne présidente du Centre des jeunes, des dirigeants, des acteurs de l’économie sociale et solidaire (CJDES).

      • 20h – 22h
      • Auxerre – Théâtre d’Auxerre

      Dans le cadre des Entretiens d’Auxerre, qui se tiennent les 15, 16 et 17 novembre autour du thème « Féminin/Masculin », les Journées de l’économie autrement organisent deux tables rondes, le vendredi 16 novembre

      Marché du travail et genre

      L’entrée des femmes sur le marché du travail a fortement contribué à leur autonomie. A l’heure où l’on s’interroge sur l’avenir de l’emploi et sur la place que doit occuper le travail dans nos vies, certaines politiques publiques ont pu chercher à faire baisser le chômage en encourageant le retrait du marché du travail des femmes, le plus souvent à leur détriment. Margaret Maruani, directrice de recherche au CNRS et fondatrice du réseau de recherche Marché du travail et genre (Mage), fera le point sur ce débat. En écho à la table ronde du matin, Rachel Silvera, économiste à Paris-Nanterre et codirectrice du Mage, reviendra sur l’accès des femmes aux plus hautes responsabilités, en se demandant si ce n’est pas l’arbre qui cache la forêt des inégalités persistantes.

      Mardi 20 Novembre

        • 17h – 20h
        • LONS-LE-SAUNIER – Domaine de Montciel
        Comment réussir la transition écologique et solidaire sur les territoires

        En partenariat avec le Groupe coopératif Demain et le Mouves Bourgogne-Franche-Comté

        Accueil : 17 h – 17 h 30

        Mot de bienvenue : Patrick Elvezi, président de l’Espace Communautaire Lons Agglomération (Ecla), et Pierre Grosset, conseiller régional Bourgogne-Franche-Comté délégué à l’économie circulaire.

        INTRODUCTION : Territoires en transitions, avec Gérard Magnin, président de Jurascic Energies des citoyens, fondateur du réseau Energy Cities.

        • 18h – 19h : PREMIÈRE TABLE RONDE
        Relocaliser l’économie pour changer de modèle ?

        Avec Jérôme Berthault, gérant de la Scop En Vie Bio-Biocoop à Lons-le-Saunier, qui développe une politique d’achats en circuits courts, Arnaud Florentin, directeur-associé du cabinet Utopies, qui rendra compte de l’étude Local Footprint®, Mathieu Grosset, directeur général du Groupe coopératif Demain, qui présentera la stratégie d’achat et d’implantation locale du groupe, et Olivier Razemon, journaliste au Monde, auteur d’ouvrages sur la mobilité douce et la reconquête des centres-ville.

        • 19h – 20h : SECONDE TABLE RONDE
        Mobiliser toutes les parties prenantes pour préserver les ressources

        Avec Amandine Albizatti, présidente d’Enercoop (fournisseur d’énergies exclusivement « vertes ») et directrice des relations publiques de la banque coopérative La Nef, Blandine Aubert, directrice régionale de l’Ademe sur le thème « Le Jura, laboratoire du «zéro déchet» », Pierre-françois Bernard, directeur général du Clus’Ter Jura, qui présentera le projet « J’aime mes bouteilles », et Jean-Louis Dufour, maire de Chamole, président de la SEM Energies renouvelables  citoyennes. 

        Tables rondes animées par Philippe Frémeaux, éditorialiste à Alternatives Economiques.

        Jeudi 22 Novembre

          • 18h30 – 20h
          • LONS-LE-SAUNIER – Salle de conférences du Carcom place du 11-Novembre

          En partenariat avec la MGEN

          Protection sociale : enjeux et défis

          La protection sociale a pour objectif de garantir à chacun une vie digne. Durant les décennies d’après-guerre, le plein-emploi a permis d’échapper à la précarité, la sécurité sociale avait pour objectif d’assurer un revenu à ceux que la maladie ou l’âge empêchait de travailler. Aujourd’hui, tout a changé : les dépenses de soins et de retraite ont fortement progressé. La protection sociale coûte cher, mais échoue à être un rempart contre la pauvreté, en raison de la persistance d’un chômage de masse. De nouveaux défis apparaissent : dépendance, risques environnementaux, etc. qui appellent des réponses collectives. Autant de questions débattues autour de Philippe Frémeaux, éditorialiste à Alternatives Economiques.